Access

ELAN Sport Club, Wadgassen (D)

Transformation complète d’un centre de rééducation en une salle de fitness haut de gamme

Créer un nouveau concept de salle de fitness n’est pas une mission courante pour un cabinet d’architecture. Outre les exigences spécifiques en matière d’aménagement intérieur et de design, un fonctionnement continu doit être assuré pendant la phase de construction. Pour la rénovation du ELAN Sportclub Wadgassen, Sigrid Arends (ingénieur diplômée auprès de l’ordre des architectes de Sarre) et son cabinet saarchitektur ont mis l’accent sur la clarté, l’ouverture des espaces et la planification intégrée.

"Was vorstellbar ist, ist auch machbar" lautet das Credo der ELAN Sportclub GmbH. La création d’une atmosphère conviviale, associée à la philosophie d’une salle de fitness haut de gamme, a nécessité une refonte complète du bâtiment existant. À l’origine, les locaux situés dans le centre de la commune Wadgassen en Sarre abritaient un centre de rééducation doté d’un espace de kinésithérapie, dont l’accès se faisait depuis le rez-de-chaussée. En étroite collaboration avec le maître d’ouvrage, Sigrid Arends a élaboré un accès via le sous-sol. Dans le but d’obtenir un concept sur plusieurs étages, trois niveaux ont été disposés en gradins et reliés entre eux par des escaliers ouverts en bois véritable. Pour une organisation efficace et visuelle de la zone d’entrée, ainsi que pour la séparation des zones Basic et Premium, le choix s’est porté sur les systèmes d’accès de la société Wanzl. Le Galaxy Gate dans la zone d’entrée est positionné dans l’alignement du comptoir d’accueil et attire ainsi le regard vers le logo d’entreprise de l’exploitant, placé sur l’avant du comptoir. La lumière naturelle, générée par un grand plafonnier et deux panneaux muraux éclairés, ouvre la pièce et génère une tension subtile grâce à la combinaison avec la teinte noire puriste DB 703 du portillon. Pour cela, il a été nécessaire de surélever le plafond existant. Un nouveau concept a été élaboré pour les sanitaires et les vestiaires au sous-sol. Ces espaces ont eux aussi fait l’objet d’une rénovation totale.

Au rez-de-chaussée, l’ancienne salle de squash sur deux étages a été entièrement repensée. Le sol en bois a été remplacé par un revêtement couleur anthracite, en opposition au blanc que l’on retrouve sur les murs et les machines d’entraînement. Les touches de violet et de vert clair améliorent la sensation d’espace et séduisent par un design clair. La hauteur sous plafond a été conservée. Afin de contrecarrer cette impression de grand hall et d’améliorer l’acoustique de la pièce, des cubes flottants composés de plaques de plâtre perforées de deux mètres sur deux mètres ont été suspendus aux plafonds. Les spots intégrés dans les cubes créent un éclairage harmonieux et uniforme. L’espace Premium au premier étage a été ouvert sur le rez-de-chaussée et est donc visible. La seule séparation s’opère par un Galaxy Port de la marque Wanzl. Son verre de sécurité s’intègre discrètement dans l’aménagement global.

La parole est donnée à l’architecte : Sigrid Arends, ingénieur diplômée auprès de l’ordre des architectes de Sarre (saarchitektur.de)

Madame Arends, quel a été pour vous le principal défi de ce projet ? 

C’est la première fois pour nous qu’un projet concernait une salle de fitness. Les exigences en matière de planification ne sont pas forcément exceptionnelles, mais la mise en œuvre a engendré quelques difficultés. Les locaux ne correspondaient plus aux exigences du ELAN Sportclub, qui aspirait à devenir un club Premium. Une transformation totale était donc nécessaire. Cependant, celle-ci devait être effectuée sans perturber le fonctionnement de la salle de fitness ; un abonnement est vite résilié lorsque la porte d’entrée reste fermée. Pendant la phase de rénovation, les machines d’entraînement ont donc été stockées dans la salle de tennis voisine. Des sanitaires étaient mis à disposition dans un container. Ainsi, seule la phase finale d’installation des machines a nécessité une fermeture de 14 jours. Cela signifie également que les machines ont été livrées dès la phase de construction et qu’il a fallu prévoir un espace pour les stocker. Prendre en compte tous ces facteurs tout en cordonnant jusqu’à 25 collaborateurs issus de différents corps de métier sur le chantier a probablement été le plus grand défi que nous avons dû relever !

La parole est donnée à l’architecte : Sigrid Arends, ingénieur diplômée auprès de l’ordre des architectes de Sarre (saarchitektur.de)

Comment décrivez-vous votre concept de base pour ce projet ? 

Nous voulions tout simplement donner aux clients de la salle suffisamment d’air pour respirer ! Avec les plafonds hauts, la lumière naturelle et les touches de couleurs épurées, notre idée n’était pas de créer une simple salle de fitness, mais plutôt un endroit qui dégage un mode de vie et une ouverture ! À une époque où les frontières entre vie privée et vie professionnelle tendent à disparaître, les amateurs de sport optent pour un espace qui correspond à leur perception d’eux-mêmes. Notre principale préoccupation était de créer cette sensation d’espace. De plus, l’ELAN Sportclub se divise en deux zones. Celles-ci doivent être clairement séparées, mais pas au détriment de la sensation d’espace que nous voulions obtenir. L’intégration de cubes, un design clair et un système de sécurité discret nous ont permis de créer un ensemble uniforme. Qu’ils s’agissent des clients Basic ou Premium, ici tout le monde se sent bienvenu. Pourquoi avez-vous choisi de travailler avec Wanzl? Nous avons rapidement convenu avec les maîtres d’ouvrage que nous ne voulions pas d’un tourniquet classique en acier inoxydable, car cela ne correspond tout simplement pas à l’image de la ELAN Sportclub GmbH. Au cours de nos recherches, nous sommes tombés sur Wanzl. Outre sa fonctionnalité, le Galaxy Gate nous a surtout convaincus par son design. Il est élégant et peut s’adapter à tous les environnements, puisque Wanzl permet de choisir la couleur du revêtement par thermolaquage du boîtier en acier inoxydable. La version noire devant un fond clair dans l’espace d’entrée nous a permis de créer l’atmosphère haut de gamme que nous recherchions ! Sur le plan personnel, nous avons apprécié le professionnalisme et la bonne communication ! Elle est le fondement de toute collaboration fructueuse. Nous avons eu de nombreux échanges, par téléphone mais également par e-mail. À deux reprises, nous avons rencontré nos interlocuteurs en personne lors de vérifications et de discussions sur place. Ainsi, les clients sont confiants que notre société fournit un travail global de grande qualité. Travailler avec Wanzl a été un vrai plaisir, tout simplement !